Le 7 mars, le Conseil du Coin revient en force
2014 - 2015

Défendre l’accès au droit pour tous

 

 

Chaque premier samedi du mois, les notaires aux écharpes rouges sortent de leurs études et délivrent des consultations juridiques gratuites, en toute simplicité, convivialité, mais aussi confidentialité au « café du coin », soit au plus près de leurs concitoyens.

 

Ce mouvement dénommé « Conseil du Coin » n’a pour but que de délivrer  un seul et unique  message : le notaire est la garantie de l’accès au droit pour tous par le conseil gratuit.

Ce conseil gratuit est possible en raison de l’organisation actuelle du tarif applicable aux actes reçus par les notaires.

Ce tarif est unique : il est le même quel que soit le lieu d’exercice, quel que soit le client ou son patrimoine, quelle que soit la difficulté du dossier.

Il est aussi redistributif et a ainsi une vocation sociale. Les actes portant sur des capitaux importants financent les actes portant sur des petits montants, ce qui permet aux notaires de recevoir plus de la moitié de leurs actes à perte.

L’accessibilité au droit pour tous passe aussi par un accès facile à un notaire près de chez soi, sur tout le territoire et même dans les endroits les moins favorisés que nombre d’autres professionnels ont déjà abandonné.

Ainsi, les notaires assurent un véritable maillage territorial à travers leurs 5898 lieux de réception.

 

Samedi prochain, les notaires du « Conseil du Coin » ne seront pas dans leurs études mais au café. Ils se sont en effet aperçus que leurs concitoyens ne savaient pas que le conseil était gratuit chez eux. Il leur appartient donc d’aller au-devant d’eux.

Dans notre Chambre Interdépartementale, nous proposerons pour l’occasion 5 lieux de consultations

Toulouse : le Troquet, 11 rue Baronie

Albi : le Pascadou, 52 rue Emile Grand

Castres : Le Glacier, 20 place Jean Jaurès

Foix : Le No Name, 1 avenue Lakanal

Montauban : Lulu la Nantaise, 46 rue de la République

-

 

 

 

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.